La BELGIQUE Juin 2010


La Belgique...une bande de mer, de dunes, de sables fins sur une longueur de 60kms environ avec ses ports  :   Zeebruges, Blankenberge, Ostende, De Hann ect...pour les plus importants. Derrière la côte les canaux et les écluses protègent les polders plats et fertiles des grandes marées. Au centre de grandes étendues agricoles. Au sud est la Belgique prend de la hauteur dans les Ardennes, la  Meuse se faufile entre les forêts et les falaises grises, cette vallée entre Dinant et Namur est de toute beauté pour la partie que j'ai visitée. Pour compléter le patchwork,  les villes historiques sont un régal d'architecture, Bruxelles, Bruges et Gand pour ne citer qu'elles... Les Belges ? les Wallons et les Flamands cohabitent ...c'est une autre histoire...qui fait des histoires...Belges !

Le périple débute dans la vallée du Virouin où un guide hors pair  nous attend, avec  Jean Paul nous découvrons Mazee, Treignes, Olloy sur Viroin, la forêt de Nismes et le Fondry des Chiens : l'éroson du calcaire par l'eau et l'exploitation du minerai de fer par les celtes et les gallos romains a créé des gouffres profonds qu'on appelle aussi "abannets" car il fallait en bannir le bétail !

A Nismes l'Eau Noire se mêle à l'Eau Blanche pour former le Virouin, le centre ville pittoresque côtoie le chateau communal Licot et les beaux jardins d'O, l'eau est partout dans les canaux et dans les jets assez originaux !

Namur et sa citadelle

Namur, ville francophone, capitale de la Wallonie  située au confluent de la Sambre et de la Meuse s'étale autour des deux cours d'eau au pied de sa citadelle.

En suivant la Meuse on arrive a Dinant...

Dinant coincée entre la Meuse, et un plateau rocheux, sur lequel repose sa citadelle,  s'étale comme un ruban le long de la rivière. A voir : la collégiale de Dinant, le rocher bayard et la citadelle.

Entre Namur et Dinant, une route pittoresque serpente la vallée de la Molignée jusqu'à l'abbaye de Maredsous, où on déguste de bons casses croûtes au fromage et de bonnes bières ! le lieu est bucolique et surprenant !

Nous quittons à regret ce cadre enchanteur de la Wallonie pour aller faire les curieux du côté des ascenceurs à bateau à Strepy-Thieu et Ronquières.

A Strepy-Thieu l'ascenceur fait 117m de haut pour une hauteur de chute de 73m, il a été construit sur un canal creusé à cet effet pour remplacer la section des écluses sur le canal du centre. Les bateaux sont placés dans un bac de 112m de long, 4m de haut et 12m de large, "l'écluse" est soulevée grâce à des moteurs électriques équilibrée avec 8 contrepoids.

Le plan incliné de Ronquières rachète une chute de 68m, les bacs sur roues glissent sur des rails de chemin de fer. Au cours de cette journée passée près des ascenseurs nous n'avons vu aucun traffic ni à Ronquières ni sur les ascenseurs de métal alors que les petits et gros bateaux se suivaient pour prendre le funiculaire.

 

A Ronquières la curiosité nous pousse vers un bout de canal dont les rives sont abandonnées et sur 300m de long on découvre une forêt de péniches habitées.

Le fonctionnement  de l'ascenceur funiculaire à bateaux de Strepy-Thieu

 

(Strepy et Thieu sont les 2 communes en face l'une de l'autre séparées par le canal) l'écluse est une cuve qui monte à l'aide de contre poids en béton, jusqu'à rejoindre le morceau de canl d'en haut.

la péniche bleue est descendue, elle sort de  l'écluse, l'autre en face attend d'y pénétrer pour la montée

la porte est levée on remplit la cuve de bateaux, péniche et tourisme, c'est plein la porte est rabattue.

la montée commence, la ligne rouge représente le haut de la cuve, cette ligne doit arriver à l'horizontale avec celle du haut en fin de montée. Les contrepoids en béton descendent  au même rythme que la cuve monte.10 mn plus tard les bateaux sont  73m plus haut....

 

les anciens ascenceurs en métal fonctionnent  à l'eau suivant le principe des vases communiquants, la cuve la plus chargée descend, on entend en permanence le bruit de l'eau qui coule sur le métal alors que sur l'ascenceur funiculaire pas une goutte ne filtre à travers la porte !

 

les 3 ascenseurs en métal du "canal historique" de 17m de haut chacun,  sont trop petits pour les péniches ils servent seulement à la plaisance pour les vedettes passagers de tourisme (voir les photos dans le diaporama)

On remonte vers Bruxelles, à Braine le Chateau d'autres guides précieux, Fabienne et Marc, nous attendent pour vister la province du Hainault. Sur la commune de Braine L'Alleud,  La Butte du Lion s'élève à 40m de haut, c'est un monument de guerre rappelant la fameuse bataille de Waterloo.

A Villers la Ville les ruines majestueuses de l'Abbaye  cistercienne médiévale fondée au 12ème siècle par les moines de Clairvaux,  s'étalent sur un site de 36h !  dans un cadre verdoyant.

A Bruxelles on se gare sur le parking de l'Atonium on prend le tram pour rejoindre le centre ville, après le violent orage qui nous oblige à nous réfugier à la gare centrale, le soleil vient illuminer l'Hotel de Ville ghotique, la Maison du Roi, les maisons de corporation styles renaissance et baroque, qui entourent la Grand Place, la visite de la ville basse se poursuit  aux Galeries royales st hubert, rue des bouchers, au Manneken-Pis, à l'Eglise St Nicolas. On finira la journée par la ville haute, le quartier royal et les musées. Retour a l'Atonium il y a foule sur tous les parkings environnants,  on fait la queue pour sortir de Bruxelles...

Pour les prochaines étapes Gand et Bruges, nous nous posons sur l'aire privée d'Eeklo au bord du canal. 7€ la nuit le propriétaire vit dans son camping car au bout du parking.

Gand, la ville que nous avons préférée, les édifices historiques au centre, l'université réputée, les canaux, la grande zone piétonne, ce qui  fait de Gand une ville vivante, jeune, dynamique qu'on ne se lasse pas de parcourir. Les facades ont été refaites il y a quelques années le grand chantier actuel est le dallage des rues et des places sans oublier le parcours du tram ! quel bazar...on y retournera !

Après une nouvelle nuit à Eeklo nous nous dirigeons vers l'aire de Brugge, 22€ la nuit, à 2mn du centre historique.

Bruge le long des canaux, en haut du Beffroi (366 marches), le Beguinnage, la place historique du Burg, les ruelles désertes...Brugge était une  cité prospère au moyen âge, elle connait une période de déclin  du 16ème au 19ème siècle, sauvée par des romantiques britanniques qui sont séduits par son cachet, et achètent des maisons. Bruge est restée une ville médiévale autour de ses canaux, la plupart des commerces ferment à 18h, les rues se vident. J'en ai tellement fait le tour qu'une foule de détails me restent en mémoire !

La côte, Knokke, Zeebrugge, Ostende, Westende Bad

 

le littoral belge c'est 60 kms de côte urbanisée, depuis l'autoroute qui traverse les polders derrière la mer on aperçoit les barres d'immeubles, les stations balnéaires et les ports se succèdent tout du long. Nous avons abandonné l'idée de rentrer à Zeebrugge, le pont est resté ouvert un  temps infini tous les automobilistes faisaient demi tour ! Les meilleures frites que nous avons mangées étaient deux rues derrière le port à Ostende...le parking du centre ville est pratique pour visiter la ville. On aurait aimé faire un arrêt entre Nieuwport  et De Panne mais la route côtière était en travaux presque tout du long. Il reste  Anvers, Liège, les ardennes belges ce sera pour une prochaine fois...

Il vaut mieux ne pas s'aventurer seul dans son véhicule sur une route belge, le passager prévient de l'arrivée des véhicules en face tandis que le conducteur évitent les trous dans la chaussée ! heureusement les autoroutes sont éclairées la nuit on peut ainsi aisement en vérifier l'état...B§B (bed § breakfast)...B§B (brittany§belgium) YESSSSSSSSSSSSSS