LE SUD EST

Sortis du ferry à Rosselare, après un premier bain de pied à la plage St Helen, nous suivons la R773  jusqu'à Kilmore Quay où les bateaux débarquent les crabes et les homards, le fils du pêcheur nourrit deux phoques venus jouer dans le port. Les irlandais mangent peu de poisson pour des îliens, ils exportent l'essentiel de leur pêche. Le boucher de Kilmore Quay est sympa et bien achalandé, les chaumières du village sont ravissantes ! Nous avons passé une semaine en fin de séjour dans la région du sud est, qu'on avait un peu "baclé" en arrivant. C'était dommage de ne pas profiter de la peninsule sauvage de Hook avec le plus vieux phare d'Irlande, Hook Head, séduits par le panorama sous un ciel typique irlandais nous nous joindrons aux campeurs  qui ont planté leur tente sur la falaise pour le week end.

 

Kilmore Quay :

Hook Head :

Une journée géocaching a permis de découvrir les petits ports de Slade, Fethard et le superbe site de Tintern Abbey intéressante par sa situation en fond d'anse, près du littoral. Ses jardins, les Colclough gardens, entourés de forêts et de hauts murs, restaurés depuis 2010 par une association dont les membres vous réservent un accueil chaleureux, sont dans un cadre magnifique.

 

Tintern Abbey

Après une visite rapide du Fort de Duncannon et une causette avec les pêcheurs du port qui côtoient souvent les pêcheurs bretons, nous prenons le ferry  Ballyhack-Passage East 8€, pour visiter Waterford, Dunmore East et la plage de Woodstown, un bel endroit où passer la nuit.

Dans la région du sud est nous avons aimé aussi Youghal et sa tour horloge, la baie de Ballycotton pour ses grands parkings près de la plage, et bien sur les ruines de la cathédrale de St Declan du 12ème siecle et la tour ronde parfaite, une des mieux préservée d'Irlande, sur le site monastique du ravissant village d'Ardmore, il y a une belle rando à faire sur le sentier côtier le long de ses falaises mauves et de sa grande plage de sable fin.Ce n'est pas courant en Irlande de pouvoir suivre un sentier côtier, bien qu' indiqué celui ci finit souvent dans une propriété privée ou se perd dans les grandes herbes...  

 

Ardmore :

il nous  a bien eu ce mur en trompe l'oeil...comme disait un irlandais de passage à Ardmore "j'ai essayé de pousser la porte pour prendre un thé mais elle ne s'ouvre pas"...

GLENDALOUGH ET LES WICKLOW MOUNTAINS

Une pluie torentielle s'abat sur les wicklows, sur le sentier de géocaching on croisera tout de même des vététistes et des randonneurs anglais et irlandais, il faut de l'eau sur les wicklows...c'est l'eau de la guiness !

Quand Le soleil apparaît sur la belle vallée de Glendalough, nous visitons le site sur les traces de St Kevin et suivons le sentier qui mène à Upper Lake, la promenade dominicale des dublinois. Nous regretterons de ne pas être remontés à Wicklow Gap passer la soirée sur le parking avec vue sur les montagnes.

KILKENNY, CAHIR, CASHEL, NEW ROSS

La jolie ville de Kilkenny s'étale autour de son imposant chateau, celui de Cahir est interessant à visiter et son tarif raisonnable, nous avons dormi au pied de Rock Cashel et visité brièvement New Ross, le berceau de la famille Kennedy, la ville est en travaux et nous avons trouvé prohibitif le tarif de la visite du Dunbrody famine ship. Par contre le géocaching nous mène en haut de JFK memorial forest park, il y a un super point de vue sur le patchwoork de la campagne irlandaise, traversée par la River Barrow,  autour de la baie de Waterford jusqu'à Hook head que l'on aperçoit clairement. Nous avons profité d'un bel aperçu de la région !

 

orange et noir, les couleurs de l'équipe sportive de Kilkenny  :

Cashel :

Cahir :

New Ross :

 

 

 

 

LE SUD OUEST

Nous voici sur Great Island près de Cork, sur le port de Cobh qui fut la dernière escale du Titanic. Plus de 2 millions d'émigrants ont quitté Cobh entre 1850 et 1950 pour les Etats Unis, le Canada et l'Australie. Il suffit de parler aux irlandais et d'écouter la radio pour comprendre que l'émigration est encore d'actualité, beaucoup de ceux qui ont gentiment discuté avec nous (on dit qu'on y va une fois pour l'Irlande et une 2ème fois pour les Irlandais...) ont de la famille à l'étranger et l'Australie a un bureau de recrutement permanent à Dublin.

L'exposition de Queenstown (ancien nom de Cobh) dans la gare maritime magnifiquement restaurée relate cette période tragique de l'Irlande.

Cobh a aussi une très belle cathédrale, un musée en mémoire du Titanic, et des statues qui rendent hommage aux marins du Lusitania, une autre aux premiers immigrants arrivés aux Etats Unis, une belle avenue le long du port et en poursuivant jusqu'à Roche's Point on a une vue sur Cobh et toute la baie, ce cul de sac avec son phare est un havre de paix qui voit passer les ferries de Cork.

 

Cobh :

Annie Moore et ses deux frères furent les premiers à passer  par le bureau d'immigration d'Ellis Island à New York.

Roche's Point ou l'entrée de la baie de Cork :

Kinsale,  la perle de la côte sud. La baie où se déroule nombre de compétions nautiques abrite un grand port de plaisance le long d'un quai très coloré, un régal pour les yeux. Le Fort Charles surplombe la baie de Kinsale.

La R600 sinueuse et panoramique nous mène à Old Head of Kinsale où la pointe est fermée par un terrain de golf, Timoleague où l'ancienne Abbaye se prélasse au fond de l'anse, Indinchoney Island où nous trouverons un parking près des immenses dunes de sable fin, pour la nuit. Baltimore est jumelée avec Penmarch, Skull et Toormore sont des merveilles, l'anse de Goleen sabloneuse et marécageuse a des contrastes de bleu, blanc, vert sous le soleil.

 

Goleen Bay :

MIZEN HEAD

Un pont entre deux rochers permet l'accès à la pointe où il faut être bien calé pour résister au vent, 6€ pour faire le tour de la pointe, visiter l'ancien phare et une chance sur 1000 de voir passer les baleines au raz de l'imposant rocher qui ose affronter l'atlantique.

Au large le phare mythique : le Fastnet, mon "marin" n'en revient pas de le comtempler de ses yeux !

La nuit est calme dans ce paysage désertique battu par le vent et  les vagues, en compagnie de camping caristes allemands.

 

Mizen Head :

SHEEP'S HEAD

La remontée par la R591 mène à Durrus à travers des monts arides et rocailleux qui plongent dans la mer. La peninsule de Sheep's Head est couverte de landes de bruyères de rochers qui se miroitent dans de petits lacs.La route très étroite et sinueuse traverse très peu de villages, il n'y a pas de site touristique la magie est dans le paysage ! Les cars et gros véhicules ne sont plus autorisés à circuler après Ballyroon, si c'est faisable en camping car dans les 10 derniers kms il vaut mieux ne rencontrer personne. La route très étroite s'arrête sur un parking, ensuite un sentier pédestre de 1400m conduit au phare, une tourbière vallonnée peuplée de moutons qui se sauvent quand on approche, parsemée de petits lacs, l'endroit est sauvage et splendide, du géocaching d'exception !

Pour rejoindre Bantry, on prend le goat path (le chemin des chèvres) scabreux, étroit, pentu, les fuschias raclent les deux côtés du fourgon et sous la tonnelle les noisetiers raclent le toit... ça passe et c'est BEAU !!!!!! entre 20 et 30km/h on a le temps d'admirer le paysage. FANTASTIQUE.

Visite de Bantry, de la jolie station thermale de Glendariff et une autre route sinueuse étroite nous conduit à Zeitland Pier...repos ! le chauffeur a bien mérité sa Guiness.

 

le long du Goath pass :

LA PENINSULE DE BEAR

      Des tourbières trouées de lacs, des moutons à perte de vue, des torrents qui courrent dans les champs de cailloux, des vues vertigineuses du Healy Pass, du géocaching au milieu des moutons au bord du torrent, la rencontre avec des éleveurs de moutons australiens, le fou rire d'un automobiliste irlandais qui me voit dévaler la tourbière sur les fesses, il a connu la même mésaventure hier...nous sillonnerons toutes les routes de la Beara Peninsula. Les trois péninsules du sud ouest nous laissent un souvenir inoubliable.

trouvé le trésor...c'était pas facile...

RING OF KERRY

Nous ferons rapidement le tour du célèbre et trop fréquenté "Anneau de Kerry", les rotations des cars débutenet à 10h, les routes sont larges, les parkings immenses, les vues sont belles malgé un temps maussade.

Kenmare est une ville superbe, le parking sur le quai près du centre ville est pratique. Portmagee joli petit port en face de Valencia Island, pour une nuit tranquille (si un camion frigo n'avait pas ronronné toute la nuit)

 

Portmagee :

KILLARNEY NATIONAL PARK

autour du Lough Lean

 Joli coin pour une grande rando géo, avec en prime la visite de Mucross House, Torc Fall, Ross Castle. Pour stationner dans la ville de Killarney il vaut mieux arriver de bonne heure, la ville est très touristique. A Mucross House il y a un grand parking voiture et un bel espace camping car pour la journée, le parc ferme à 21h30. Le parking de Ross Castle est en dehors du parc national on peut y passer la nuit.

 

Mucross House :

LA PENINSULE DE DINGLE

Heureusement nous avions prévu un atlas routier irlandais avec les noms des villes en gaëlique, à l'ouest il n'y a pas beaucoup de panneaux en anglais. Hormis les routes R et N, les petites portent des numéros, pas de nom de ville ni de distance, comme ces numéros ne sont pas sur la carte, souvent on ne sait pas où on va alors il faut aller jusqu'au bout bout de la route car on ne peut faire demi tour ni s'arrêter, on s'habitue vite à conduire doucement à gauche et à faire peu de kms dans la journée...cool comme les irlandais... 

Quelle soirée divine sur l'immense plage d'Inch en compagnie des surfeurs, campeurs et promeneurs de toutous. Les gros nuages se disputent le ciel avec le coucher de soleil, la mer et les montagnes passent par toutes les couleurs...du ciel irlandais.

Nous avons beaucoup aimé le port de Dingle, coloré, animé ainsi que la côte jusqu'à Slea Head d'où part le téléphérique pour Basket Island et la route vers l'Oratoire de Gallarus.

Après une nuit près de la plage de Castlegregory nous prenons la N69 pour prendre le ferry à Tarbert 18 € pour 20 minutes de traversée sur la Shannon River, il faut couper un peu on ne peut tout voir.

 

Inch beach, un interminable parking sur le sable, l'eau et les toilettes sont à l'entrée en face du resto.

resto ambulant :

l'Oratoire de Gallarus :

 

 

 

 

L'OUEST

MOHER ET LES BURREN

Déçus par le bataclan touristique des falaises de Moher, attendez le coucher du soleil pour les prendre en photo, c'est le meilleur moment, mais il y a d'autres belles falaises en Irlande. Nous nous arrêterons plus longuement à Doolin et à Fisherstreet d'où partent les bateaux pour les îles d'Aran, pour le plaisir de déambuler sur un beau plateau de roches du Burren où l'érosion a découpé des blocs de karst entre lesquels s'infiltre l'eau qui entretient la flore typique des Burren dans les crevasses, en regardant les bateaux qui font la navette jusqu'aux falaises de Moher. La R477 de Ballynahown à Ballyvaghan offre un panorama exceptionnel, il y a peu d'endroits pour s'arrêter et ce dimanche là les pêcheurs à la ligne prennent la moitié de la route pour se garer, nous avons slalomé dans la bonne humeur jusqu'au beau village de Ballyvaghan pour se poser dans la baie de Kinvarra (vive les barres de hauteurs irlandaises à 2m10) avec vue  sur Galway illuminée, de l'autre côté de la baie.

La côte découpée de la petite baie de Kinvarra, jumelée avec Locoal Mendon en Bretagne donne du charme à ce petit port aux couleurs vives. Non loin se trouve le site monastique de Kilmacduagh, nous visiterons les vestiges de quatre églises d'une cathédrale et une belle tour ronde sous la pluie, c'est le début d'une semaine humide, le temps qu'il fait nous importe peu, seul le temps qui passe nous tracasse. Site impressionnant entouré de murs de pierres.

 

les falaises de Moher :

Doolin :

les Burren :

le site de Kilmaduagh :

GALWAY

Le parking du port de Galway est bien placé au centre ville, on peut y passer la nuit, vu le nombre de pubs c'est pratique !

Encore une fois le géocaching va servir de guide du centre historique de la cité médiévale en longeant la rivière Corrib en passant par le Quartier Latin de Galway, jusqu'à l'embouchure de la rivière où nous rageons de ne pas avoir assez de temps pour chercher la nano dans le tas de ferraille du vieux treuil sur le quai...pas envie de trouver un sabot à 60€ au retour sous le traff !

Galway est une ville bouillonnante, colorée, musicale, jeune, à ne pas manquer. Sur le coup de midi les rues sont bondées, les terrasses pleines, les lycéens se mêlent à la foule en quête d'un sandwich-burger-coca-soda pour le déjeuner, comme on l'a constaté dans plusieurs villes,  on s'est demandé si il y avait des selfs dans les écoles.

L'accalmie de la mi journée est de courte durée, vers 15h les musiciens chanteurs s'installent  aux coins des rues, une autre animation débute avant celle du soir dans les pubs.

LE CONNEMARA

 

A Galway nous prenons la N59 puis la R341 pour profiter de la côte déchiquetée de Toombeola a Ballinaboy, sous le soleil déclinant de septembre les tourbières brunes tapissent les collines au bas desquelles miroitent une kyrielle de lacs, dans cette région sauvage la nature s'impose par sa diversité et ses couleurs au gré du soleil et des nuages  quelle splendeur !

Les "no overnight parking"ont fleuri depuis peu dans le comté de Galway, même en Ville à Roundstone il est interdit de stationner la nuit, à Ballinaboy où on arrive à la nuit tombante on s'arrêtera sur le parking d'un restaurant où un grand panneau souhaite la bienvenue aux camping caristes, quand on s'arrête assez tôt il vaut mieux quitter la route principale et prendre une petite route qui mène à une "tra" plage, ici tous les panneaux sont en gaëlique.

De la sky road on peut admirer plein de petits îlots posés sur la mer, l'ajonc et la bruyère violette sont fleuris. Un couple de motards habitant les Monts d'Arrée s'arrête près de nous, nous sommes bien d'accord on s'y croirait en Bretagne sur certains endroits de la sky road ! Comme nous, ils sont étonnés que les irlandais se chauffent encore à la tourbe, nous croisons beaucoup de camions de livraisons, les garages se remplissent de sacs de tourbe séchée en prévision de l'hiver.

Clifden est une ville commerçante, comme dans bien des villes une bonne boucherie vend d'excellentes côtes d'agneau et de la marmelade d'orange artisanale  au wisky.C'est la meilleure me dit le boucher...bien sur vous avez tous la meilleure marchandise...ah ces anglosaxons ! 

 

Cleggan : 

Omey Island : 

Un détour par Claddaghduff, une balade à pied sur l'île d' Omey à marée basse, les voitures traversent la plage aussi... et direction le Parc National du Connemara.

3 chemins balisés sont aménagés pour profiter du paysage. La grande boucle 3h environ, permet l'ascension de Diamond Hill 400m de haut avec au sommet une vue panoramique époustouflante de 360° sur les Twelve Pins,  les Maumturk  Mountains, Kylemore Abbey, la sky road et les innombrables lacs du côté de Roundstone. Le soleil les nuages et la pluie  balayent d'ombres et de lumière le velours du Connemara, assis sur un rocher au sommet de Diamond Hill nous restons sans voix devant ces paysages grandioses. Inutile de faire toutes les petites routes de la région nous avons trouvé notre Irlande.

Le sentier qui monte est facile, c'est bien pensé.

Il est possible de dormir à l'entrée du parc gratuitement à côté de Letterfrack.

Nous prendrons la première "tra" à gauche et profiterons d'un fameux double arc en ciel irlandais sur la grève de Gowlan, ni interdiction ni barres de hauteur, mais un charmant voisin qui vient discuter le lendemain matin.

 

Sacrées bestioles les araignées du Connemara !!!! je tire sur son fil et l'araignée descend au dessus de ma tête...GRRRR...bon va falloir l'ouvrir vu qu'elle a ingurgité le petit carnet ! comme en haut de Diamond Hill ce fut un super moment de géocaching. Merci au poseur de ces caches.

LE MAYO

La petite route qui longe le Lough Fee pour rejoindre la N59 en direction de Westport est ravissante les moutons s'y baladent et une superbe cache nous attend. Dans la jolie ville de Westport le commerçant fait une ristourne sur un lot de pulls irlandais, fin septembre l'époque des soldes.

 

Westport :

Dans la province du Mayo on ne peut zaper Achill Island et l'Atlantic Drive jusqu'à Keem où une plage surgit au détour d'un virage entre 2 falaises...beauté fatale ! la route en lacet nous conduit au parking de la plage où trône un panneau "no overnight parking" mais depuis que l'irlandais de Gowlan nous a expliqué que ces panneaux étaient posés pour éviter les abus et les squatteurs et depuis que nous avons observé l'attitude des irlandais...sourire en coin nos apprehensions ont fondues... ce sont les nuées de moucherons innoffensifs qui vont nous déloger, ils entrent par milliers dès qu'on ouvre une porte, impossible de sortir, comme quoi les moucherons sont plus efficaces que les panneaux. On va se réfugier à Achill Sound sur le quai.

Les falaises dénudées d'Achille plongent dans l'océan, les crêtes forment comme un rempart entre la côte sud et la côte nord de l'île. En arrivant au sommet du Minaun on avait la tête dans les nuages avec une visibilité zero, dommage pour la vue sur les belles plages de l'Ile.

 

Achill Island :

 

 

 

 

 

LE NORD OUEST

Nous poursuivrons jusqu'à Belmullet où nous trouverons un magasin vodaphone, free est aux abonnés absents depuis quelques jours, sans doute une incompatibilité avec l'Irlande, ce sera le cas jusqu'à la fin du voyage sauf une brêve connection en Irlande du Nord.La R314 nous mène vers Downpatrick Head et Ross Point où nous passerons la nuit sur le parking de la plage, le joli port de Killala et sa tour ronde , et Ballina où nous profitons d'une série de caches pour confier la lessive au pressing.Le géocaching nous fait une visite complète de Ballina, le temps passe vite c'est une ville intéressante.

SLIGO

Sligo est le berceau des frères Yeats, le poète William a sa statue à Siglo et un musée à sa mémoire. La fameuse table plissée du Benbulben a été leur grande source d'inspiration. La lagune de Streedagh Point offre une belle vue sur Benbulben, il suffit d'attendre le coucher du soleil pour comptempler la table plissée et profiter de cet encroit sauvage et romantique. La balade dans les dunes et sur l'immense plage  est un régal. Ce parking est un cadeau !

Qui du Mayo, rouge et vert, ou du Donegal, jaune et vert, ramenera Sam (la coupe de foot gaëlique) à la maison demain ? l'ambiance est chaude dans les 2 contés !

LE DONEGAL

Encore quelques kms sur la N15 et nous voici à Donegal. Notre région fétiche. Après l'accueil chaleureux de l'OT on découvre une ville en liesse, les supporters de l'équipe de foot gaëlique jaune et verte, remplissent les cars pour Dublin où se jouera la finale demain Mayo-Donegal. Les villes et les campagnes sont couvertes de drapeaux,  dans le journal  j'ai lu :  " n'abandonnez pas votre voiture sur un parking du Donegal, ils vous la peindront en jaune et vert". Comme tout finit en chansons en Irlande, celles créées pour l'occasion tournent en boucle sur la radio des Highlands.

La ville est ravissante au bord de la rivière Eske, le parking du port est à 60 cents l'heure, 2€70 la journée et il est possible d'y rester la nuit.

SAM 2012 :

A Killybegs on verra des chalutiers bretons, Malinbeg et la vallée de Glencolumbkille jusqu'aux Rosses sont une alternance de Cap Sizun et Plougrescant, vallées profondes, plages de sable fin, ports minuscules, côte déchiquetée où la mer s'engouffre dans toutes les brèches, les collines quadrillées de murets de pierre où paissent les moutons finissent doucement sur une grande plage blanche.

Les camping caristes Anglais sont nombreux à être venus passer le week end à Ardara, ce parking en ville est bien placé pour une soirée au pub.

 

de Donegal à Ardara :

Le port de Bunbeg mérite une visite ainsi que Meenlaragh où nous nous poserons sur le grand parking de la langue de sable en face de Tory Island. Nous n'avons vu aucun panneau de"no overnight parking" dans le Donegal.

 

Les Rosses au Donegal :

La grosse pluie nous dissuade d'aller au sommet du Mont Erigal, nous rejoignons le Glenveagh national park où on fera une bonne marche  jusqu'à Glenveagh Castle entouré de ses jardins de rhodendrons bien entretenus au bord du Lac Veagh. avant de poursuivre vers Fanad Head pour une cache près du phare au bas de la falaise. Heureusement la mer est basse car avec ce vent et la mer déchainée quelques heures plus tard je ne serais pas descendue...la plage de Ballyhiernan nous servira de refuge, on devra mettre le fourgon cap au vent pour être moins secoués.

Descente sur Letterkenny par la les R 268 et la R247, entre Portsalon et Ray, les panoramas sur l'océan succèdent à la petite route de campagne bordée de jolies maisons irlandaises.

le phare à la pointe de Fanah Head :

Nous ferons une pose à Buncrana près de l'OT où l'eau  le courant et la wifi étaient gratuites, avant de visiter la péninsule sauvage d'Inishowen, le Fort de Dunree,la balade au sommet des Urris Hills, la vue imprenable sur les plus grandes dunes d'Europe : les Five Fingers, le désertique Cap de Malin Head. Inishowen n'est que collines et dunes semi désertiques parsemée de petits villages et cottages traditionnels, les plus beaux panoramas sont sur la R100 qui en fait le tour avec quelques escapades sur les routes étroites de droite à gauche... Les gens du Donegal ont du hériter leur tempérament de la force de la nature qui les entoure. Autant de grands espaces dans un petit pays... c'est vrai que l'Irlande ne compte que 4,5 millions d'habitants dont environ 525 000 à Dublin, plus 1,8 millions en Irlande du Nord.

Une dernière soirée à Inishowen Head près du phare et nous quitterons à regret le Donegal en prenant le ferry à Greencastle.

 

La péninsule d'Inishowen :

 

 

 

 

IRLANDE DU NORD

12€ le ferry pour passer de Greencastle en Irlande du Nord, la Chaussée des Géants n'est qu'à env 50kms. C'est impressionnant, des milliers de colonnes de basalte exagonales juxtaposées, le site très touristique est bien organisé, le centre d'accueil des visiteurs et le parking sont sur la falaise ensuite on a libre accès à la chaussée et à la grève qui l'entoure. Le sentier côtier aux alentours est un power trail de géocaching, une cache toutes les 160m, on s'est régalés !

La nuit sur un promontoire juste après Carrick-a-Red, a été la plus fraîche d'Irlande, nous sommes le 28 septembre il fait 6° au réveil et le vent froid souffle fort. Pas de visite du fameux pont de Carrick-a-Red, 7€50/personne pour quelques mètres de corde supendue, même si l'endroit est mythique... nous admirerons cet endroit depuis notre bivouac sur la falaise.

La balade continue sur l'A2, la routre côtière touristique, nous nous arrêterons au très joli port de Carnlough. A Larne on prend l'autoroute A1 qui traverse Belfast, pour être à Dublin dans la soirée.

 

 

 

 

LE CENTRE

MONASTERBOICE

Les ruines du monastère médiéval sont au milieu d'un cimetière d'où surgit une tour ronde décapitée entourées d'un trésor datant du 10ème siècle : les fameuses grandes croix celtes de Monasterboice sont les plus célèbres d'Irlande, elles sont  sculptées de scènes bibliques et de motifs celtiques entrelaçés, la South Cross fait 5m de haut. Le charme de la campagne irlandaise aux alentours contribue à la sérénité du site de Monasterboice.

Un autre trésor à Monasterboice : une belle cache près des croix LOL

L'impressionnante restauration de la "Bataille de la Boyne"  près de la Boyne River n'est pas loin, le musée, le parc et l'exposition d'artillerie sont très explicites.

DUBLIN

Le camping "Carnac Valley Tourist Caravan et Camping car" est vaste, propre, ses prix sont modérés et le bus pour Dublin passe devant la grille, 40mn environ de trajet. Situé à l'ouest de l'autoroute M50 qui contourne Dublin l'accès en est facile.

Dublin n'est pas une ville gigantesque, on peut en faire le tour avec une bonne journée de marche et plus si affinités...

 

              le musée de la compagnie Guiness

Pour 13€/personne Guiness offre 5 étages d'exposition grandeur nature de la fabrication de la fameuse biere irlandaise brassée juste à côté avec l'eau pure des Wicklows Mountains, un verre de bière au 3ème étage, une vue panoramique à 360° sur Dublin au dernier étage autour d'un grand bar où la présentation du ticket d'entrée donne droit à une pinte gratuite en fait on consomme ce qu'on veut aux frais de Guiness...la sortie passe par le magasin de souvenirs vu la consomation là haut les clients abondent LOL...nous y avons trainé plus 2 heures ! pas au bar ni au magasin : à l'expo..

            

                     le quartier de Temple Bar

Temple du nom de l'ancien propriétaire du quartier et Bar qui signifie banc de sable. Ce quartier de Dublin autrefois bâtit sommairement sur une lagune a été réhabilité par quelques architectes, c'est un lieu prisé par les dublinois on y trouve les meilleurs pubs les meilleurs restaurants, la musique et la foule envahissent les rues en fin de matinée jusqu'à l'aube, c'est extraordinairement vivant !

On ne peut pas parler de l'Irlande sans parler de fuschias ! ils forment des haies le long des routes avec leurs copains les montbrétias rouges et oranges dont la floraison était presque terminée. Ca doit être magnifique en été !

Pour les services on utilise les toilettes publiques près des plages ou dans les villages, on prend vite l'habitude de vider les cassettes quand il y a des toilettes et pas au dernier moment, elles sont fermées la nuit et rouvrent vers 9h du matin, on profite aussi pour faire le plein d'eau. A part quelques comtés le stationnement n'a pas posé de problème, mais d'une année sur l'autre ça change, quelques  parkings que j'avais pris en référence sur CCI ont des barres de hauteur toutes neuves...Le prix du carburant a varié entre 1€57 et 1€62. Nous aurions peut être dû faire le tour du pays dans le sens contraire, pour visiter le nord avant le sud en cette période de l'année.

Et pour le voyage :

Roscoff-Rosselare  : 17h de traversée

Rosselare-Cherbourg : 19h de traversée

j'espère que vous avez fait un bon voyage merci de nous lire à bientôt...